đŸ“ș Pour l’annulation de la privatisation du port de Port-la-Nouvelle

Partager sur telegram
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Ce 4 février, un recours a été déposé visant à annuler la privatisation du port conclue par la commission permanente de la Région Occitanie le 11 décembre 2020.

Les Ă©lus rĂ©gionaux de La France Insoumise avaient Ă©tĂ© les seuls Ă  s’opposer au projet dĂ©mentiel de 350 millions d’euros engagĂ© en 2018 par la RĂ©gion Occitanie et Ă  voter contre la procĂ©dure de privatisation du port dĂ©cidĂ©e en avril 2019.

Lors de la commission permanente du 11 décembre dernier, avec les élus insoumis, certains élus EELV ont également voté contre la conclusion du contrat de privatisation. Cette décision a été votée en catimini et véritable sans possibilité de débat.

Aujourd’hui, c’est un large front politique, associatif et citoyen qui s’engage pour demander l’annulation de cette dĂ©cision. Cette demande s’appuie sur les Ă©lĂ©ments suivants :

– le droit Ă  l’information des Ă©lus et des citoyens a Ă©tĂ© mĂ©connu.

– la procĂ©dure qui a Ă©tĂ© mise en Ɠuvre est irrĂ©guliĂšre

– les intĂ©rĂȘts de la collectivitĂ© et du contribuable ne sont pas respectĂ©s car c’est opĂ©rateur privĂ© qui disposera de l’essentiel des pouvoirs dĂ©cisionnels.

– c’est une privatisation des profits et une socialisation des pertes

– le plan stratĂ©gique est fondĂ© sur un risque industriel qui n’est pas maĂźtrisĂ©

– le plan stratĂ©gique est fondĂ© sur un modĂšle de dĂ©veloppement contradictoire avec les engagements climatiques pris par la France lors des « Accords de Paris » et avec l’information donnĂ©e aux Ă©lus et Ă  la presse d’un port « de la transition Ă©cologique ».

Il n’est pas acceptable que notre RĂ©gion s’engage ainsi sans vĂ©ritable dĂ©bat, Ă  financer une opĂ©ration privĂ©e qui vise, au mĂ©pris de toute considĂ©ration pour l’Ă©cologie et pour nos Ă©conomies locales, Ă  crĂ©er un « hub » d’importation de cĂ©rĂ©ales canadienne, d’Ă©thanol et de bois d’AmĂ©rique latine ou d’hydrogĂšne depuis Oman.Cette privatisation doit ĂȘtre annulĂ©e et la politique de la RĂ©gion changer radicalement pour mettre ses actes en conformitĂ© avec l’urgence Ă©cologique et la nĂ©cessaire prĂ©servation de nos biens communs.

C’est le sens de la dĂ©marche pour une Occitanie populaire que vous pouvez rejoindre sur www.occitaniepopulaire.fr.

Myriam Martin et Manuel Bompard, co-chef.fes de file de La France Insoumise pour les élections régionales

Plus de vidéos

Inscrivez-vous Ă  notre newletter !

C'est gratuit, et envoyé une fois par semaine.

DFI

Pour vous inscrire, cliquez ici : https://d-fi.lafranceinsoumise.fr/newsletter/

Renseignez votre adresse email et recevez chaque semaine l’actualitĂ©s des luttes de notre dĂ©lĂ©gation au Parlement europĂ©en.