Déclarez votre flamme à la Sécu : levez les brevets sur les vaccins !

Partager sur telegram
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Inscrivez-vous ci-dessous pour vous abonner à notre newsletter

Cette année nous commémorons le 76e anniversaire de la mort d’Ambroise Croizat, le père de la Sécurité sociale.  La Sécurité sociale a fêté ses propres 75 ans l’année dernière ; 75 ans au cours desquelles cette merveilleuse conquête du monde du travail a transformé la vie des Français·es, en en les libérant en partie « des angoisses du lendemain » comme le voulait Croizat. Les Français·es sont extrêmement attaché·es de ce fait à la Sécu. En cette Saint-Valentin, journée où la France insoumise a l’habitude de déclarer son amour aux services publics, nous proposons aux Français·es d’offrir un cadeau à la Sécu : les vaccins en les faisant tomber dans le domaine public.

Le développement des vaccins contre le Covid-19 est le fruit d’années de recherche scientifique, financées par des subventions publiques. Et pourtant, les vaccins sont protégés par la propriété intellectuelle suite au dépôt de brevets par les laboratoires pharmaceutiques. En d’autres termes, alors que les citoyen·nes ont financé les investissements nécessaires, ce sont les laboratoires qui raflent la mise en s’accaparant les vaccins et en faisant payer le prix fort aux citoyen·nes et à leurs institutions de sécurité sociale ! Nous sommes donc deux fois victimes de la spoliation du bien commun que sont les vaccins par les laboratoires ! En effet, nous payons deux fois les vaccins ! Une première fois par les aides publiques à la recherche ; une seconde fois par les remboursements effectués par la Sécu des vaccins aux prix exorbitants fixés par les laboratoires au nom de risques financiers qu’ils n’ont jamais pris !

Nous avons déjà payé les vaccins, la Sécurité sociale n’a pas à les payer une nouvelle fois. C’est le bon sens même qui réclame de mettre à bas le système inique de la brevetabilité sur les vaccins et traitements contre le Covid-19. Ces vaccins et traitements sont des biens communs, ils doivent tomber dans le domaine public. Les faire tomber dans le domaine public permettra en outre d’accélérer considérablement la production des doses nécessaires au bon déroulement de la campagne de vaccination. Sinon, nous serons toujours soumis aux aléas des chaînes de production des seuls laboratoires pharmaceutiques, et donc aux risques incessants de pénurie qui frappent depuis des années les médicaments. Il est donc temps de compléter la Sécurité sociale par un pôle public du médicament. Et la première étape passe par le fait de briser les brevets couvrant les vaccins contre le Covid-19.

Ne serait-ce pas un merveilleux cadeau à la Sécurité sociale ? Une formidable occasion de lui déclarer notre amour alors que nous célébrons cette année le souvenir de son fondateur ? Il y a une initiative citoyenne européenne qui le permettrait : l’initiative « Pas de profit sur la pandémie ». Lancée l’année dernière, et soutenue par la France insoumise, cette initiative exige la levée immédiate des brevets afin de faire tomber vaccins et traitement dans le domaine public, d’en faire des biens communs de l’humanité. Si cette initiative recueille les signatures de plus d’un million de citoyen·nes européen·nes, alors la Commission européenne sera dans l’obligation de présenter des actes juridiques traduisant dans la loi cette demande.

Alors en cette Saint-Valentin, pour déclarer notre amour à la Sécurité sociale, offrons-lui les vaccins qui lui appartiennent de droit en soutenant l’initiative « Pas de profit sur la pandémie ».

Plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newletter !

C'est gratuit, et envoyé une fois par semaine.

DFI

Pour vous inscrire, cliquez ici : https://d-fi.lafranceinsoumise.fr/newsletter/

Renseignez votre adresse email et recevez chaque semaine l’actualités des luttes de notre délégation au Parlement européen.