Espionnage d’élus européens par les USA

Partager sur telegram
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Inscrivez-vous ci-dessous pour vous abonner à notre newsletter

Une enquête de la télévision publique danoise a montré comment les Etats-Unis, grâce à la complicité du Danemark, ont espionné les téléphones portables et les mails de personnalités européennes, dont la chancelière Angela Merkel, et de parlementaires entre 2009 et 2014.

Le rapport dont sont tirées ces révélations met en lumière les interceptions massives de données, par les services de renseignements américains, sur les câbles sous-marins transportant la plupart des communications des Européens.
Ces révélations interrogent le sens du partenariat défensif, à travers l’OTAN, qui lie la plupart des Etats-membres et les Etats-Unis.

La question écrite d’Emmanuel Maurel à la Commission européenne : 

  1. La Commission européenne peut-elle affirmer que ces pratiques ont cessé ?
  2. Alors que la Commission soutient sans cesse l’interopérabilité entre le matériel militaire américain et le matériel militaire européen, que compte-t-elle faire pour s’assurer que cette pratique ne facilite pas l’espionnage des Européens par les services de renseignements américains ?
  3. Que compte-t-elle faire pour lutter contre l’interception de données européennes sur les câbles sous-marins ?

Plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newletter !

C'est gratuit, et envoyé une fois par semaine.

DFI

Pour vous inscrire, cliquez ici : https://d-fi.lafranceinsoumise.fr/newsletter/

Renseignez votre adresse email et recevez chaque semaine l’actualités des luttes de notre délégation au Parlement européen.