Fin de l’obligation de transparence pour les produits laitiers en France

Partager sur telegram
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Inscrivez-vous ci-dessous pour vous abonner à notre newsletter

Mauvaise nouvelle pour les consommateurs et les producteurs français : indiquer l’origine du lait sur les étiquettes n’est plus obligatoire alors que la consommation de lait a explosé en France. En effet, la consommation de lait, qui ne cessait de s’effondrer depuis quelques années, a bondi de 5 % pendant les différents confinements.

Le conseil d’État vient d’annuler le décret en vigueur depuis 2016 qui imposait aux producteurs de lait français d’indiquer l’origine de production sur les bouteilles et les emballages de produits transformés.

Ce texte a été jugé illégal suite à la saisine par le géant de l’agroalimentaire Lactalis. La juridiction administrative, s’est appuyée sur un jugement de la Cour de Justice de l’Union européenne pour casser cette obligation.

Emmanuel MAUREL s’inquiète : « Ce désaveu est à contre-courant des attentes des agriculteurs français et des citoyens : pour qu’ils puissent connaître la qualité du lait qu’ils consomment ils doivent aussi en connaître l’origine géographique. »

C’est à ce titre que je m’adresse à la Commission européenne. 

Ma question écrite à la Commission européenne : 

1. Les attentes des citoyens ne concernent pas seulement la qualité, mais aussi la transparence des produits consommés : comment l’Union européenne compte-t-elle répondre à cette préoccupation croissante ?

2. Face à ce blocage, quel moyen technique sera mis à la disposition des citoyens pour leur permettre de s’impliquer dans une consommation durable et de proximité ?

N’hésitez pas à partager ce visuel sur les réseaux sociaux.


Plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newletter !

C'est gratuit, et envoyé une fois par semaine.

DFI

Pour vous inscrire, cliquez ici : https://d-fi.lafranceinsoumise.fr/newsletter/

Renseignez votre adresse email et recevez chaque semaine l’actualités des luttes de notre délégation au Parlement européen.