Covid-19 : le certificat sanitaire est “un gadget” qui “masque le fiasco de la stratégie vaccinale au niveau européen”, selon Manon Aubry

Partager sur telegram
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Inscrivez-vous ci-dessous pour vous abonner à notre newsletter

Interview de Manon Aubry initialement publiée sur FranceInfo

Le “certificat sanitaire”, validé par les 27 États membres de l’Union européenne, sera disponible d’ici “deux à trois mois”, “à la mi-juin”, a déclaré dimanche 28 mars le commissaire chargé des vaccins dans l’Union européenne, le Français Thierry Breton. “Un gadget” qui “masque le fiasco de la stratégie vaccinale au niveau européen”, a estimé sur franceinfo Manon Aubry, députée européenne La France insoumise.

“Il devrait s’appliquer dans tous les pays de l’Union européenne mais à ce stade il reste un certain nombre de contradictions”, estime la députée européenne. Thierry Breton a expliqué que ce certificat s’appliquerait “à partir du moment où chaque Européen qui souhaite se faire vacciner aura accès à un vaccin et, en même temps, il parle d’une application pour la mi-juin. Cela n’a échappé à personne qu’au rythme où l’on va on ne sera pas tous vaccinés d’ici juin. Donc, il y a une vraie contradiction”, a insisté Manon Aubry qui va jusqu’à parler de “discrimination”.

Le “certificat sanitaire” pose de nombreuses questions “notamment en matière de protection des données, estime Manon Aubry. Il faudra s’assurer qu’elles ne sont pas utilisées.” La députée relève des contradictions :“Thierry Breton et Clément Beaune nous disent qu’il ne sera peut-être pas simplement demandé pour voyager mais peut-être aussi pour des manifestations importantes, entrer dans des lieux publics. L’étape d’après, c’est pour aller dans un bar ou un restaurant et on voit la dérive dans laquelle on peut arriver.”

Plus d'articles

Inscrivez-vous à notre newletter !

C'est gratuit, et envoyé une fois par semaine.

DFI

Pour vous inscrire, cliquez ici : https://d-fi.lafranceinsoumise.fr/newsletter/

Renseignez votre adresse email et recevez chaque semaine l’actualités des luttes de notre délégation au Parlement européen.