đź“ş Leila Chaibi ce vendredi 26 mars Ă  Bordeaux pour soutenir la mobilisation internationale des livreurs

Partager sur telegram
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Inscrivez-vous ci-dessous pour vous abonner Ă  notre newsletter

Ce vendredi 26 mars, Leïla Chaibi, députée européenne France insoumise, se rendra à Bordeaux en soutien à la mobilisation internationale des livreurs travaillant pour des plateformes numériques.

Partout en Europe ces dernières semaines, les livreurs gagnent de précieuses victoires face aux plateformes et à leur monde. En Espagne, le gouvernement a instauré la “présomption de salariat”, désormais les livreurs de plateformes numériques sont des salariés et pourront jouir de toutes les protections sociales associées à ce statut. En Italie, le procureur de Milan a ordonné la requalification de 60 000 livreurs et a infligé 733 millions d’euros d’amende aux plateformes numériques de livraison, le 25 février dernier.

Sentant le vent tourner, la patron d’Uber, mène actuellement une intense campagne de lobbying et fait la tournĂ©e des popotes des institutions europĂ©ennes pour obtenir la crĂ©ation d’un “tiers statut”, transposition de sa “Proposition 22” californienne.
De leur côté, en France, les travailleurs attendent toujours que le gouvernement aille dans le sens de ses homologues européens plutôt que de capituler devant Uber.

Ce vendredi,pour continuer Ă  faire pression sur les gouvernements et les plateformes, les livreurs se mobilisent partout dans le monde pour exiger des droits et des protections.

En novembre dernier, Leïla Chaibi a remis sa directive européenne relative à la protection des travailleurs des plateformes numériques au commissaire européen à l’emploi Nicolas Schmit. Celle-ci permettrait, dès son adoption, de donner aux travailleurs concernés les mêmes droits et la même protection sociale que tous les travailleurs. En proposant une directive clé-en-main à la Commission européenne, Leïla Chaibi innove et bouleverse donc le fonctionnement de l’Union : « Je ne pouvais pas rester les bras croisés à attendre une proposition de la Commission qui ne venait pas, indique-t-elle. En collaboration avec les principaux experts de l’ubérisation, j’ai écrit moi-même la directive pour protéger les travailleurs des plateformes ».

Leila Chaibi sera donc vendredi à Bordeaux, Place de la Victoire à 11h45. En effet, à travers la mobilisation du 26 mars, c’est un message fort qui sera envoyé aux institutions européennes : “Pas de loi Uber en Europe”.

Contacts presse :

Christophe Masson – chargĂ© de communication – christophe.masson@la.europarl.europa.eu – 06 88 00 98 81

Manon ColĂ©ou – chargĂ©e de campagne – manon.coleou@la.europarl.europa.eu – 07 72 50 42 08

Plus d'articles

Inscrivez-vous Ă  notre newletter !

C'est gratuit, et envoyé une fois par semaine.

DFI

Pour vous inscrire, cliquez ici : https://d-fi.lafranceinsoumise.fr/newsletter/

Renseignez votre adresse email et recevez chaque semaine l’actualitĂ©s des luttes de notre dĂ©lĂ©gation au Parlement europĂ©en.